top of page

Tendances 2023 : la communication responsable à l’ère de l’ESG

Le développement durable est une tendance de plus en plus visible dans le monde des affaires. Selon les observations, cet élan devrait se poursuivre en 2023. En effet, plusieurs sociétés ont démontré de l’intérêt au concept ESG (Environnement, Social, Gouvernance) et s’engagent à mettre en œuvre des actions de développement durable afin de réduire leurs émissions de carbone. Une initiative tout à fait noble compte tenu de l’urgence des enjeux climatiques. Depuis la pandémie, les discussions autour du développement durable ont drastiquement changé. Les engagements environnementaux et sociaux sont désormais les priorités des directeurs d’entreprise au travers les investissements ESG.


Ce changement d’attitude n’est pas un fait du hasard. Il s’agit sans aucun doute de l’évolution des dynamiques du marché et des régulations globales qui sont de plus en plus rigoureuses. Il existe également un véritable plaidoyer pour la justice sociale. Les entreprises sont conscientes de l’importance de maintenir une bonne relation entre les consommateurs, les employés et les actionnaires. Nous assistons aussi à une évolution de valeurs vers un avenir plus vert et plus équitable, en toute transparence avec au centre des débats les critères ESG. Quel est en l’essor sur la stratégie de communication ?


Aligner les objectifs, la vision et l’impact


Pour élaborer un plan de communication, il est essentiel de bien définir les objectifs globaux de l’entreprise. Dans le cadre de l’ESG, les objectifs doivent être alignés aux engagements, le tout dans un cadre compréhensif. De ce fait, il ne suffit plus de communiquer uniquement sur ses impacts. Pour que la stratégie de communication ESG soit à la fois efficace et viable, il doit comporter des actions concrètes pour répondre aux enjeux fondamentaux d’aujourd’hui et se préparer pour les enjeux de demain. Se tenir en retrait des actualités relatives aux enjeux environnementaux n'est plus une option pour les entreprises. Celles qui choisissent de rester discrètes par rapport à leurs actions courent le risquent de passer pour inactives. Le plan d’actions ESG doit être en parallèle avec le plan de communication global.



La communication responsable : de quoi s’agit-il ?


L’ESG est en plein essor et la communication s’y adapte. Nous parlons désormais de communication responsable aussi appelée communication durable ou communication éco-responsable. Autant de termes pour signifier l’intégration des questions environnementales et sociétales aux principes et aux stratégies de communication. Une démarche qui se concrétise sur deux volets : le fond et la forme.


Sur le fond, les entreprises doivent au travers leur stratégie de communication veiller à ne pas inciter les pratiques écocides par la consommation. Il est aussi important de ne pas discréditer les faits scientifiques en lien avec le réchauffement climatique et l’effondrement de la biodiversité. Il faut également prendre en compte la promotion de l’inclusion sociale dans les messages véhiculés par la société tout en évitant les préjugés sur les minorités. Sur la forme en réduisant au maximum son empreinte carbone en adoptant des gestes écoresponsables. Limiter la consommation de ressources naturelles ou l’utilisation des produits dangereux. L'objectif primaire de la communication responsable est avant de créer un lien durable avec le public ciblé. Les consommateurs sont de plus conscients des enjeux climatiques.

La communication sert à les rassurer que l’entreprise s’adhère et respecte les réglementations existantes en matière de développement durable. Elle est garante de la réputation de l’organisation et traduit son ambition de diminuer voire même de supprimer les impacts négations de ses activités sur l’environnement et la communauté, de redonner confiance aux actions relatives au développement durable (en évitant le greenwashing), de promouvoir de nouvelles habitudes relatives à la consommation (consommation durable), fédérer des professionnels autour d’un projet concret, riche de sens, et de répondre aux nouvelles exigences environnementales.


Dans la pratique : une démarche de décentrage

Pour que la stratégie de communication responsable soit efficace, les entreprises doivent délaisser les messages liés à ses activités commerciales et se concentrer sur ses impacts positifs sur l’environnement et le tissu social de sa communauté. Il est essentiel de commencer par vérifier la véracité des faits à mettre en avant. Il est aussi important de bien définir les canaux de communication en s’assurant que ceux-ci aient moins d’impact sur l’environnement. Avec une stratégie bien définie, l’entreprise peut facilement actionner les leviers vers une communication plus soutenable et durable. Par exemple, dans l’événementiel, choisir un lieu éclairer pour limiter la consommation d’énergie, le tri sélectif des déchets et de limiter des goodies. Favoriser le numérique tant que possible pour transmettre les messages ou utiliser le papier recyclé. Limiter le packaging, opter pour l’écoconception, utiliser des supports réutilisables ou solliciter les médias locaux pour des campagnes avec la collaboration des consommateurs, diminuer la pression publicitaire des sites web et privilégier la visioconférence pour limiter les déplacements professionnels sont des actions simples pour agir, maintenant !

36 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page