top of page

Personal Branding : le parcours du garçon qui dompta le vent

Le Personal Branding est un concept qui nous permet de rayonner grâce à notre marque personnelle constituée de nos talents, notre expertise, nos réalisations et nos réussites. D’un certain point de vue, nous pouvons influencer notre image personnelle en laissant les circonstances déterminer notre avenir ou en faisant le choix d’aller là où nous voulions être, malgré les obstacles. Si nous partons de l’idée, qu’il y a un superhéros qui sommeille en chacun de nous. Il faut se donner les moyens pour le réveiller. Il existe de nombreux exemples autour de nous, des personnes qui par leurs parcours ont démontré que rester les bras croisés et attendre que la manne nous tombe du ciel n’est pas forcément la meilleure chose à faire.

Dans ce registre, Le Garçon qui dompta le vent, du titre original (The Boy Who Harnessed the Wind) est un excellent exemple qu’à force d’intelligence, de sensibilité et de persévérance, chacun de nous peut dépasser ses limites et créer une marque qui reflète ce que nous sommes vraiment. Analysons ensemble les leçons à retenir de ce chef-d'œuvre cinématographique. Réalisé par Chiwetel Ejiofor et sorti en 2019, Le Garçon qui dompta le vent retrace le parcours de William Kamkwamba, inventeur, ingénieur et auteur malawite. Il avait que treize quand il eut l’ingénieuse idée de construire une éolienne avec des matériaux de récup tels qu’un vélo et autres bouts de métal provenant d’une décharge. Avec l’énergie produite par l’éolienne, le jeune homme parvient à faire fonctionner une pompe pour puiser l’eau d’un puit et irriguer les champs. Excellent ! En effet, il s’agit d’une démarche tout à fait remarquable. Toutefois, le produit fini, n’est pas le seul exploit du jeune homme. Son parcours est riche en leçons surtout pour ceux qui souhaitent, sortir de l’anonymat grâce avec des actions concrètes.


Il n’y a pas de réussites faciles, ni d’échecs définitifs


« Les grandes idées ont besoin de silence, elles ont besoin qu’on les mette en confiance… », soutient le romancier, dramaturge, scénariste et réalisateur français, David Foenkinos. L’auteur de cette citation attire notre attention sur l’importance de ne pas bruler les étapes. Dans la vie comme dans l’entrepreneuriat, nous avons souvent la mauvaise tendance de vouloir aller plus vite que la musique. Or, il est quelque fois nécessaire de prendre du recul, solidifier les bases et se lancer avec cohérence.

Dans le monde ultra connecté dans lequel nous évoluons, le Personal Branding ou le marketing de soi, nous concerne tous. Les influenceurs à succès nous l’ont bien prouvé. L’image est reine ! Cependant, pour bien définir son image, il est important de prendre conscience de ce que l’on est. Un voyage au plus profond de soi pour trouver ce qui nous anime et l’utiliser pour donner du sens à notre parcours. Cette étape franchie, il faut éviter de se précipiter. David Foenkinos l’avait compris, se donner du temps pour trouver la bonne stratégie est le meilleur moyen de concrétiser la plus géniale des idées.

Le jeune homme fait preuve de combativité malgré toutes les difficultés et les obstacles auxquels il a dû faire face pour qu’on accepte son idée. Il affronta les réticences de son père qui par manque d’éducation n’arrivait pas à voir l’ingéniosité de son idée et comprendre la marque du jeune homme. Le papa qui n’avait pas de marque propre à lui. Il empruntait tout simplement le chemin parcouru jadis par ses parents ou ses aïeux avant lui. William est loin d’être un génie. Son savoir, il l’a puisé des livres et des nombreuses heures à étudier. De ce fait, première leçon à tirer de ce récit : les bonnes idées ne nous tomberont pas dessus par l’intervention du Saint Esprit. L’entrepreneuriat est à la portée de toute personne qui se donne les moyens pour apprendre à lire et écrire. Pour bâtir sa marque personnelle, il n’est pas nécessaire de se barder de diplômes ou de titres académiques. Nous sommes appelés à réfléchir sur nous-mêmes, nos valeurs, nos talents et nos objectifs personnels.


Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir


Deuxième leçon à retenir : avoir une marque personnelle en béton ne sert strictement à rien si elle est synonyme d’une poursuite purement égoïste. Il convient de penser sur ce que nous voulons apporter aux autres. William est un altruiste. Il utilisait son savoir avant tout pour aider les autres. Les lois physiques qu’il a apprises, ont renforcé sa vision et sa détermination à changer les choses autour de lui. Le jeune inventeur nous démontre que l’école ce n’est pas le titre, mais la compétence.

La force est la volonté de William Kamkwamba nous sert d’exemple. Déterminé, le jeune homme a su comment contourner les obstacles. Des obstacles, il en a rencontré lors de son parcours et pas qu’un peu ! Pauvreté, manque de ressources, la guerre et son lot de violences, les objections de la famille, rien ne pouvait lui faire changer de cap. Sa force de volonté l’a aidé à surmonter les épreuves. Nous pouvons ici citer Albert Zilevou, spécialiste Marketing et chargé de cours de communication et marketing à l’Université de Lomé à Togo. En effet, l’endurance, active la persévérance en nous face au périple de la vie.



C'est en forgeant qu'on devient forgeron


Rappelons-nous, le but du Personal Branding est de prendre conscience de nos valeurs et les exploiter pour un parcours professionnel réussi. Avec une force de volonté, nous restons engagés dans nos objectifs que nous nous sommes fixés. Il s’agit d’une forme d’endurance qui nous permet de poursuivre nos rêves, nos passions mais aussi de briller sur le plan professionnel. Prenons l’exemple des sportifs de haut niveau. Pour atteindre leurs objectifs, ils s’entraînent longuement, répétant le même geste visant la perfection. Au moment d’entrer dans le stade, leur seule préoccupation et d’être à la hauteur de leur réputation. Il en va de même pour chacun d’entre nous, improviser est le plus court chemin vers l’échec, si l’on n’a pas passé de longues heures à s’entraîner au préalable. L’exemple de William Kamkwamba nous le démontre parfaitement : la constance et la ténacité sont des gages de performance et d’un véritable Personal Branding. Malgré les obstacles, il est primordial de rester engagé et concentré sur ses objectifs. Ne laissez jamais le découragement vous envahir. Les épreuves sont tout simplement des occasions de se renforcer les muscles en redoublant d’efforts et de persévérance.

William Kamkwanba

À 35 ans, William Kamkwanba a déjà un parcours remarquable. Diplômé de Darmouth College in Environmental Studies, il est récipendiaire de nombreuses récompenses dont le Go Ingenuity Award, décerné par l’ONG américaine GO Campaign. En 2013, il est mentionné parmi les « 30 personnes de moins de 30 ans qui changent le monde », dans le Time Magazine.


Son livre « The Boy Who Harnessed the Wind » avait été sélectionné comme lecture obligatoire aux nouveaux étudiants de l’Université de Floride. Il est aujourd’hui un ingénieur de renommée internationale et occupe une position importante chez Moving Windmills, une société qui apporte des solutions novatrices (construction des puits qui puisent l’eau grâce à des éoliennes, installation des panneaux solaires et rénovations des écoles) pour transformer le quotidien des plus démunis notamment les habitants de Kasungu au Malawi.


Un parcours passionnant, n’est-ce pas ?

29 vues0 commentaire

Comments


bottom of page