top of page

Et j’entends siffler le métro !

Mettons les polémiques autour du Métro Express de côté pour le moment ! Arrêtons-nous sur le fait qu’il s’agit d’un projet qui bouleverse à tout jamais nos habitudes.


Pour les gens de ma génération (fin 80), surtout ceux qui n’ont pas eu la chance de voyager, le train était pendant longtemps qu’un simple objet roulant mystique. Une thématique qui alimentait les contes nostalgiques de nos grands-parents. Je me rappelle que les yeux de mon grand-père brillaient quand il racontait ses périples en train pendant le tristement fameux « letan margoz ». Il racontait chaque détail, de l’odeur du suif aux craquements incessants des parois en fer qui habillaient le train en passant par les sifflements. Nous avions également droit aux détails rigolotes de ses amourettes. Notre imagination d’enfant prenait le dessus et le train devenait ce véhicule mystique d’un temps que les moins de 20 ans ne pourront pas connaître.

Je me rappelle aussi du train comme l’élément folklorique des films indiens. Comment oublier ces chorégraphies sur le train ou les déhanchés de Shah Rukh Khan et de Kajol ? Dans les films occidentaux, le train était souvent symbole d’adieu, de départs ou d’abandon. « Que c’est triste un train qui siffle dans le soir...», chantait Richard Anthony en 1962. Et que dire du Hogwarts Express (le Jacobite), le train couvert de brumes de Harry Potter qui transportait les apprentis sorciers à Poudlard ! Bref, tout ça pour dire que le train est pour les gens de ma génération pas qu’un simple moyen de locomotion. À titre personnel, le Métro Express est bien plus qu’un moyen de transport. C’est donc avec une excitation enfantine que nous entamons cette balade en métro !

Le parcours Curepipe - Port Louis du métro express est une aubaine pour les explorateurs urbains. Ce trajet vous plonge dans une ambiance futuriste. Au fil de la balade, toute la diversité des villes mauriciennes se défilent sous nos yeux, la technopole d’Ébène et des bâtiments d’antan aux environs de Quatre Bornes aux rues animées de Beau Bassin, en passant par les plaines arides du côté de Chebel. Spectacle assuré !

On songe souvent à parcourir le monde, découvrir d’autres contrées, mais des fois, le manque de temps ou la cherté de la vie nous ramènent brusquement à la réalité. Mais pourquoi pas faire du tourisme dans son propre pays. S’il est vrai que chaque pays a son histoire et sa beauté, le nôtre est un véritable paradis sur terre. Un pays haut en couleurs qui comble chacun de nos désirs d’aventure. En été, sous le soleil de plomb, notre île dévoile tout son charme. L’aventure est à chaque coin de rue. Ici, ce n’est pas la destination qui compte mais le chemin parcouru et surtout les détours.


Partant du Curepipe, le métro sillonne les cinq villes. Au fil du trajet, nous rencontrons des paysages alliant patrimoine et modernité. Certains d’entre ces derniers sont sublimés par des bâtiments à l’architecture contemporaine, alors que d’autres semblent n’avoir pas bougé depuis des décennies.



En s'éloignant des routes principales et de l'infâme trafic, le circuit du métro express emprunte des rues secondaires, des ruelles et des sentiers pour faire vivre aux passagers une aventure urbaine unique. Une alternative pour ceux qui fuient les régions côtières où la chaleur est presqu’insupportable en cette saison et veulent profiter du grand air à un rythme plus détendu. Le trajet du métro est aussi parfait pour les passionnés de photographie et tous ceux qui ont l'esprit curieux. Prosenn station, Porlwi Santral...

Arrivé à Port Louis, au Victoria Urban Terminal, cette balade en métro se termine avec la visite du marché frénétique où se mêle encore une fois tradition et modernité. En traversant la passerelle menant vers le tout nouveau centre commercial qui fait aussi office de gare, nos sens s’animent des images, des sons et des odeurs d’une communauté en mouvement. Au bout de l’escalator, nous passons devant des boutiques vendant de tout, des friandises, des légumes, des fruits et même des vêtements. En traversant les allées, nous avons l’impression que la modernité s’est imposée aux modes de vie traditionnels des citadins.


Nous sommes ici au cœur d’une destination reconnue mondialement pour sa street food. Cette aventure nous fait redécouvrir les saveurs riches de traditions mauriciennes. Au cours de cette visite à pied, nous explorons et goûtons les cuisines locales qu’il s’agisse de vendeurs de rue ou d’établissements renommés. Entre chaque lieu de découverte, nous apercevons les coulisses d’un quartier unique, rencontrons des locaux qui nous partagent des anecdotes.


Après cette pause particulièrement agréable, nous quittons le Victoria Urban Terminal et nous nous dirigeons vers le Caudan Waterfront à la découverte de son nouveau décor. Surprenant non pas par sa beauté architecturale, mais par sa proximité avec les traditions de la vieille ville. Une balade tranquille qui nous laisse agréablement rafraîchis pour notre retour tout aussi passionnant vers Phoenix Mall.

93 vues0 commentaire

Comments


bottom of page